Échange de connaissances NELGA sur la gouvernance foncière en Afrique I Focus- Afrique centrale

NELGA Knowledge Exchange on Land Governance in Africa I Focus- Central Africa

Depuis quelques décennies déjà et ce, à la faveur de la pleine réalisation des objectifs de développement durable, des pays de l’Afrique francophone en général et le Cameroun en particulier se sont lancés dans la réalisation de grands projets (aménagements hydro-électriques, nouvelles villes, diverses infrastructures de communication et de transport d’énergie, etc.). Pour réaliser ces grands projets, les Etats ont besoin de terres. Pour les avoir, les Etats sont parfois obligés de procéder à l’éviction de familles qui occupent des espaces convoités ; ceci passe par divers mécanismes donnant lieu aux indemnisations et aux expropriations le cas échéant.  

S’il est vrai que les expropriations pour cause d’utilité publique et les indemnisations qui y sont connexes obéissent à des règles préétablies, leur application n’est pas aussi simple car elles sont susceptibles de redessiner les cartes sociales, d’impacter durablement et parfois négativement des vies et être de ce fait une source de tension et de conflits. Au regard de la pratique qui a cours dans nos différents Etats, quel diagnostic est-il possible de faire de l’ensemble du processus d’expropriation et d’indemnisation ? Quelles solutions si elles étaient appliquées pourraient permettre de rendre ce processus plus crédible dans un contexte où le développement de nos pays demeure impératif ?

Le présent exposé qui sera fait par le Professeur TCHAWA Paul nous aidera à explorer la question de fond en comble et d’analyser ensemble :

  • Les différentes facettes de cette réalité dans les pays de l’Afrique francophone avec ses causes et ses conséquences ;
  • Les solutions appliquées/envisageables dans un contexte de véritable développement intégré qui prend en compte tous les aspects y compris sociaux ;
  • Les bonnes pratiques susceptibles d’améliorer la gouvernance du processus d’expropriations et d’indemnisations en contexte de grands projets ;
  • Les pistes à cours et à long termes permettant d’humaniser ce processus (notamment à travers l’identification de (i) meilleurs modèles pour la réinstallation des familles déguerpis et de (ii) réforme de textes) tout en ne compromettant pas les objectifs de développement. 

Animé par le professeur Paul Tchawa avec le soutien de l’ALPC et de l’Université de Yaoundé 1, au Cameroun, le NEX fournit une plate-forme d’engagement pour discuter des défis auxquels sont confrontés les pays africains Français face à l’expropriation par l’état des terres sans possibilité d’indemnisation qui déclenche un conflit foncier. Le webinaire vise à identifier les bonnes pratiques et à discuter des solutions possibles pour le développement intégré parmi les parties prenantes et ainsi réduire ce genre d’appropriation.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour vous inscrire à la webinaire

Lien: https://us06web.zoom.us/meeting/register/tZYqcu-gqjIiHNOKQzFI2x9OhPLxI5XPEzSF

Retrouvez ci-joint la note conceptuelle pour plus de détails.

Pour toute information ou demande de renseignements, veuillez contacter Bouopda Serge, serge.bouopda@giz.de ou Jennifer Aghaji, Jennifer.aghaji@un.org.

Leave a Reply

%d bloggers like this: